Conspiration!

Conspiration!




Une abonnée de mon Facebook a affirmé que le tueur de la tuerie de Las Vegas n'était pas Stephen Paddock mais qu'il y avait trois tireurs et que c'était une conspiration. Voyons voir...

Entendez-moi bien: les conspirations, elles existent, elles sont courantes. Trois hommes d'affaires qui discutent entre eux pour se partager un marché conspirent. Des hauts cadres d'agences de renseignements qui veulent influencer l'opinion d'un groupe de la population conspirent. Deux employés qui veulent mal faire paraître leur superviseur conspirent.

La conspiration est fréquente, courante, banale même.

Les gouvernements conspirent, beaucoup. Quant à l'État profond, c'est dans sa nature, par essence, qu'il conspire. Même qu'il ne fait que cela.

Maintenant, tout n'est pas que conspiration.

J'ai demandé à cette abonnée de m'envoyer les preuves de ce qu'elle avançait, à savoir qu'il y avait notamment 3 tireurs. 

Elle m'a mis le lien et je l'ai visionnée, avec une attitude méfiante mais ouverte. Je ne suis pas complètement fermé aux conspirations en tant que concept: j'en veux pour preuve ce que j'en ai dit plus haut mais aussi ce que je pense du 11 septembre, du Marathon de Boston et de Sandy Hook, trois événements parmi d'autres que je considère des conspirations et l'un deux un cas typique de False-Flag.

Avant de poursuivre, j'aimerais préciser que j'ai fait mes premières armes en matière de « conspiration » avec l'Affaire JFK. Le truc le plus intelligent que j'ai pu voir sur le sujet, c'est l'excellent documentaire de Me Mark Lane: Rush to Judgement, réalisé très peu de temps après la publication du rapport Warren

 Rush to Judgement, 96 min.


Mark Lane y interviewe les témoins de la Dealy Plaza où Kennedy a été exécuté, en avocat. Il met en lumière les irrégularités dans le recueil, le traitement, l'interprétation et l'utilisation (ou la non-utilisation) de leurs témoignages respectifs par la Commission Warren.

Je considère qu'un travail de documentation ou de debunkage devrait être fait avec les mêmes méthodes et le même esprit que celui de Mark Lane dans Rush to Judgement.

Évidemment je n'ai pas de témoin à interviewer mais j'ai un document vidéo dont je peux faire la critique.

[Euh... bizarrement, l'outil Blogger ne me permet pas d'insérer cette vidéo en particulier dans mon blogue, que je cherche par titre ou par adresse... Voici néanmoins le lien:
https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=UGIJXpAF6eU

Go!

30 secondes: C'est un false flag ou un hoax. ?!? Hoax: histoire fausse, imaginaire, inventée, par exemple le shooting n'aurait pas eu lieu. False flag: attribuer la commandite de l'événement à un parti ou une organisation qui n'est pas impliquée dans l'événement et qu'on voudrait incriminer.

Le commentaire manifeste une incohérence fondamentale. C'est une histoire fausse ou c'est une opération faux-drapeau qui s'est produite. Ça ne peut pas être les deux. Ce commentaire sert seulement à mettre les gens dans les « bonnes » dispositions d'esprit pour la suite.

Conclusion: ne prouve rien, ne démontre rien.

45 secondes: le narrateur met déjà la table et divulgue son narratif: c'est une opération gouvernementale afin de restreindre davantage les libertés des gens. Il se peut sauf qu'à part affirmer, il n'a encore rien démontré.

Conclusion: ne prouve rien, ne démontre rien.

1 minute: le narrateur parle de zones d'ombres dans cette histoire, dont « le simple fait que le tireur ait pu faire entrer dans sa suite d'hôtel 23 armes sans éveiller les soupçons » (l'expression « le simple fait » sert à établir que juste ce fait suffit à emporter conviction de conspiration).

Quiconque a manipulé un peu des armes contemporaines saura qu'une arme démontée ne prend pas de place. Il existe des armes « take down » qui entrent discrètement dans un sac à dos ordinaire. Une arme moderne peut se démonter en plusieurs petits morceaux comme en fait fois cette photo d'un AR-15:

Une telle arme ainsi démontée se glisse très bien dans une valise
ou un sac à dos « sans éveiller les soupçons ».

Question: peut-on faire entrer 23 armes en quelques jours sans éveiller les soupçons du personnel d'un hôtel? Oui bien sûr, et facilement, dans nos valides, paquets et sacs si ces armes sont démontées.

Conclusion: ne prouve rien, ne démontre rien.

1 minute 45: le narrateur indique qu'il y a des « mécanismes à l’œuvre » et qu'il faut se demander à qui ce crime profite-il.

Conclusion: Établit les fondements de son approche: la recherche du bénéficiaire du crime. Ne prouve rien, ne démontre rien mais indique des pistes d'enquête, comme le feraient des enquêteurs de police.

Le narrateur cite ensuite l'avertissement lancé par un certain « John » sur 4Chan prévenant les gens de quitter Las Vegas ou Henderson, surtout s'ils voyaient trois camionnettes noires rangées côte à côte. Cette série de messages auraient été publiés avant la tuerie.

Suit une longue démonstration des liens entre différents intervenants dans le domaine de la sécurité et l'affirmation et l'idée que cette crise servirait à mousser les affaires d'OSI et du groupe Chertoff (ancien patron de la Homeland Security).

En effet, les liens existent mais ça n'établit pas de lien de causalité entre eux et la tuerie de Las Vegas.

Conclusion: laisse planer un motif mais ne prouve rien, ne démontre rien.

Analyse globale


Cette vidéo n'apporte aucune preuve de la présence de plusieurs tireurs. Les trois camionnettes noires (contenant les hypothétiques tireurs?) sont annoncées mais elles n'ont pas été observées sur place. Cette allégation ne prouve ni ne démontre rien.

On aurait observé les camionnettes qu'il aurait aussi fallu démontrer que leurs occupants ont bel et bien tiré. Ce qui est impossible en fonction des éléments d'information dont nous disposons.

Quant au complexe « sécuritaro-industriel » nul doute qu'il a un intérêt à ce que de tels événements se produisent. Est-ce qu'intérêt signifie intention? Est-ce qu'intention signifie planification? Est-ce que planification signifie exécution? La réponse est non. Cette argumentation ne prouve ni ne démontre rien.


Conclusion


En bref, rien dans cette vidéo ne démontre la présence d'une conspiration ni la présence de plusieurs tireurs. S'il y avait plus d'un tireur par contre il y aurait conspiration, bien évidemment. Resterait à savoir si cette conspiration n'aurait impliqué que les tireurs ou si elle aurait impliqué d'autres personne, des commanditaires par exemple.

Mon abonnée croit en une conspiration avec trois tireurs sur la base de cette vidéo mais hélas pour elle, il n'y a aucune preuve, même circonstancielle, qui permet d'y croire. C'est ni plus ni moins qu'imaginer un scénario sur des bases imaginaires. Ça peut très bien être plausible mais ce n'est pas pour autant fondé dans la réalité.

Sa croyance en la présence de trois tireurs vient probablement de la publication sur 4Chan mais cette vidéo ne le démontre pas.

Maintenant il est possible qu'elle ait pris d'autres informations à partir d'autres sources mais je lui ai demandé de me fournir ses preuves et c'est le seul document qu'elle m'a indiqué.
 

Distraction


J'ai longtemps été un adepte des conspirations « mais ça c'était avant », avant que je ne me prépare activement à titre de survivaliste. Je suis bien conscient qu'à mon échelle individuelle, je ne peux rien. Même en groupe nous ne pourrions rien car nous n'avons pas les ressources ni les pouvoirs d'enquête des autorités. Cela ne signifie pas qu'elles soient toujours crédibles pour autant. Par contre, nous sommes impuissants et cela ne constitue au mieux qu'une distraction.

En effet comme survivalistes ce qui doit nous préoccuper le plus, c'est la réalité. Connaître le plan Kalergi de remplacement de la population blanche et établir la collusion entre les organisations comme celles de Soros, les ONG d'aide aux migrants et cie, aide à comprendre cette réalité. Toutefois notre but, notre préoccupation, c'est d'identifier les risques réels et fondés, pas à consacrer du temps à des hypothèses sur ce qui pourrait être si...

Mais encore plus important que la question de réalité, c'est la question de la causalité. Si une telle vidéo qui somme toute offre peu d'information, lesquelles ne conduisent pas à établir un lien entre l'événement cité et le narratif proposé, si une telle vidéo donc convainc d'un complot, il y a lieu de se questionner sur notre crédulité.

Je ne dis pas cela de manière hautaine ou méprisante: tirer des conclusions quand les faits cités ne le permettent pas, c'est faire une erreur d'appréhension de la réalité et c'est une chose que nous, survivalistes, ne pouvons pas nous permettre.

Il convient, lorsqu'on examine une situation, de considérer chacun des éléments de l'explication et d'en trouver les éléments matériels qui expliquent leur présence. Il ne suffit pas de dire, il faut aussi démontrer et prouver.

 Un remerciement à ceux qui me soutiennent:
Antonin
FG
Julien
J.
Dan Sullivan
Louis-Mathieu
Ainsi qu'aux autres tipeurs et donateurs.
Print this post Imprimez ce billet

Commentaires

Vic Survivaliste a dit…
Sur l'enquête du Congrès sur l'assassinat de JFK: https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_House_Select_Committee_on_Assassinations#General_conclusions

Posts les plus consultés de ce blog

Mythe 5: antibiotiques et autonomie survivaliste

Boites de conserves: un choix intelligent

Débuter intelligemment en survivalisme: Attitude